Quelles aides pour un premier achat immobilier

Pour aider les ménages à devenir propriétaires de leur logement, l’Etat a mis en place plusieurs dispositifs d’aide à l’achat. Ces aides sont réglementées et ne sont accordées que sur conditions. Focus sur les aides à l’acquisition qui permettent de booster votre pouvoir d’achat immobilier.


Coup de pouce à l’achat

Les prêts aidés sont octroyés sous conditions de ressources. Ils permettent de financer l’acquisition d’un bien immobilier à taux réduit, voire à taux zéro.


Ces prêts peuvent être accordés par les banques ayant signé une convention avec l’Etat ou par les collectivités locales, et figurent parmi les meilleurs moyens de financement pour les ménages à faible apport. Un prêt à taux zéro (PTZ), par exemple, peut être sollicité pour l’achat d’une résidence principale. Ce type de prêt, permet de financer jusqu’à 40% du montant total de l’opération à taux zéro. L’emprunteur réduit ainsi considérablement le coût total de son crédit. Ces mécanismes font du prêt à taux zéro un financement de choix pour l’accession à la propriété, pouvant courir jusqu’à 25 ans.


Par ailleurs, il existe le prêt Action Logement. Ce type de prêt aidé permet d’emprunter entre 7 000 et 45 000€ pour financer jusqu’à 40% du coût total de l’opération à 1%. La durée de remboursement peut s’étaler jusqu’à 20 ans maximum. Pour avoir droit au prêt Action Logement, il faut être salarié d’une entreprise privée non agricole employant au moins 10 salariés.


Comment savoir si l’on est éligible à une aide ?

Les aides à l’achat sont principalement pensées pour les ménages modestes, ne disposant pas nécessairement d’un apport conséquent. Pour vérifier son éligibilité aux aides des collectivités locales, il est possible de se rendre en mairie ou de consulter le site de l’ANIL.


Concernant l’aide d’Action Logement, adressez-vous à votre employeur ou consultez le site d’Action Logement.


Les communes à faibles densité peuvent également proposer des aides spécifiques si vous comptez vous y installer, dans la mesure où ce type de territoire est particulièrement friand des nouveaux arrivants, afin de stimuler la vie économique locale.


Se rapprocher des pouvoirs publics permettra aussi de prendre en compte les éventuelles exonérations d’impôts en fonction des territoires.


De même, votre mutuelle d’entreprise ou des dispositifs propres à votre secteur d’activité peuvent s’avérer pertinents, comme le prêt patronal, ou encore les intéressements sur les bénéfices de l’entreprise, vous permettant déjà de constituer un premier apport.



rédigé par :